Qu’est-ce qu’un « Granny Square » ?

« Granny square », littéralement, le « carré de Mamie », est un  carré d’une quinzaine de centimètres de côté. Dans la technique du granny, il s’agit de crocheter suffisament de carrés pour confectionner une couverture ou une pièce d’habillement. On coud alors ces carrés ensemble, bord à bord, pour obtenir cette pièce mythique qu’est le plaid, le même que celui qui recouvre le canapé du salon de votre vieille tante.  Cette technique est en fait l’équivalent en laine  du « patchwork ». Ceux d’entre nous qui ont connu les années 70 s’en souviennent… beaucoup de couvertures, plaids et même vêtements étaient fabriqués avec ces petits carrés crochetés multicolores, très en vogue à l’époque.

Un peu de technique…

Je ne connais pas de crocheteuse qui n’ait jamais réalisé de granny square, essentiellement parce qu’ il s’agit d’un excellent moyen d’utiliser les restes de pelotes d’un précédent ouvrage. Chaque crocheteuse possède souvent sa propre »recette » de granny.

Le carré traditionnel. Les tours sont tous réalisés avec un motif identique.

Le motif le plus facile à réaliser et le plus connu est le « Old America », qui se compose de 5 à 10 tours. En effet, un granny square se crochète…en rond ! Mais il existe une infinité de motifs, du plus sobre au plus exubérant, du monochrome au multicolore. Un granny square est généralement plat, mais il peut s’orner de volumes, comme des fleurs par exemple. Même si la forme de base est un carré, on trouve des granny squares de toutes formes et de toutes tailles : des hexagones, des triangles ou même des cœurs et des étoiles. On crochète un nombre de carrés nécessaires pour obtenir un plaid, tous identiques ou avec différents motifs. Une fois les carrés assemblés, on crochète une bordure tout autour de la pièce réalisée.

 

 

Ne vous laissez pas rebuter par le nom desuet et l’idée démodée que l’on s’en fait, le granny square revient en force actuellement, dans la décoration intérieure essentiellement. Les couleurs autrefois criardes se font plus raffinées, ainsi que les fils utilisés : la laine noble remplace désormais l’acrylique des années 70. On trouve mille usages à ses couvertures mœlleuses, elles remplacent avantageusement une nappe, font un joli dessus de lit pour une chambre d’enfant.

Et la satisfaction de finir enfin « sa » couverture après des semaines (des années, parfois !) de fabrication de petits carrés est immense.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

  1. says

    Voici le granny joliment raconté !!! Je ne connaissais pas la traduction littérale.
    Je crochète depuis peu mais effectivement j’ai déjà réalisé des granny et suis actuellement en train de faire un de ces plaid mythiques des années seventy’s. Je suis partie sur des hexagones.
    J’ai découvert cet article en recherchant une technique pour assembler mes granny.
    Je sais que l’on peut le faire de plusieurs manières, mais quelle est la meilleure ?
    Merci de votre conseil.
    Joyeux Noël
    A bientôt.

    • Marie says

      En la matière, je ne pense pas qu’il y en ait une meilleure qu’une autre. Tout dépend de l’effet recherché. On peut coudre les carrés ensembles à l’aiguille à laine pour une couture très discrète ou faire un rang de mailles coulées sur l’envers et dans ce cas-là, il faut faire attention de ne pas trop tirer sur le fil pour ne pas que la couture fronce.
      Sur mes plaids, j’assemble en général mes grannys en crochetant un rang de mailles serrées sur le devant pour avoir un peu de « relief ». J’utilise une laine de couleur contrastante dont je me sers aussi pour la bordure du plaid , ça crée une animation agréable. C’est évidemment plus simple à faire lorsque les grannys sont tous identiques et ont par conséquent le même nombre de mailles sur les cotés; il suffit alors de réaliser une maille serrée dans chaque maille des cotés. Mais on peut assembler aussi des pièces qui n’ont pas le même nombre de mailles en « trichant » un peu, en sautant quelques mailles ou en piquant le crochet plusieurs fois au même endroit. Voilà !

  2. lu says

    Bonjour
    je découvre votre site par hasard en cherchant des infos sur des granny.J’ai une question peut être un peu bête ,mais elle me trotte dans la tête et je n’arrive pas à trouver de réponse satisfaisante.Je débute dans l’art du crochet et j’aimerais réaliser une couverture avec des grannys. Si on utilise des restes de laines comment on fait pour avoir des granny de même taille? Est ce qu’on se sert que des laines avec une taille semblable ou peu importe et il y a une astuce magique?
    Une autre question si je veux utiliser la même laine comment savoir combien de pelottes il faut pour faire une couverture.
    Merci d’avance pour votre aide

    • Marie says

      Malheureusement, pas d’astuce magique mais tout de même quelques petites règles simples. Tout d’abord, avec des restes de laine, je vous conseille de toujours utiliser le même motif. Il est en effet très sympa d’avoir un plaid avec plein de carrés différents, mais c’est assez hasardeux. Choississez un carré dont le motif vous plait et jouez plutôt avec les couleurs: organisez-les différement sur chaque carré. Ceci est valable pour un plaid multicolore, pour des carrés unis, evidemment, la question ne se pose pas.
      Pour la taille des carrés, pas de secret : il faut une laine de même calibre et un crochet de même numéro. Si vous possédez une laine un peu plus épaisse ou un peu plus fine (lègerement), jouez avec le numéro de votre crochet, plus étroit ou plus large et crochetez plus ou moins serré. Mais pas de mystère, il faut faire des essais. Si vous avez assez de laine en stock, conservez ces essais pour les utiliser ultérieurement, sur un autre ouvrage. Un dernier conseil : si vous avez des laines de différentes épaisseurs, crochetez vos carrés avec les laines de même calibre, puis crochetez des petits motifs (fleurs, cercles, ect…) avec la laine différente. Cousez ensuite ces motifs sur vos carrés ou sur votre plaid terminé. Cela lui apportera un peu de volume et beaucoup de charme.
      Et enfin, pour calculer le nombre de pelotes pour votre ouvrage, il faut tout simplement crocheter un carré, puis le défaire pour mesurer exactement la longueur de fil utilisée. C’est fastidieux et plutôt rageant d’avoir à défaire un carré que l’on vient de réaliser, mais je vous assure que vous éviterez beaucoup d’énervement. Sinon, lancez-vous, crochetez vos carrés, assemblez-les, on peut toujours agrandir une couverture avec d’autres carrés, ou avec une bordure plus ou moins large, ou encore acheter une laine unie et neutre pour confectionner d’autre carrés qui mettront en valeur les carrés que vous avez déjà terminés. Le résultat sera toujours joli.
      J’espère que mes explication vous auront aidée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>