Lecture : L’amour, la mode, la mort.

J’ai une amie qui s’appelle Alice (vous ne connaissez pas Alice ? C’est une jeune femme qui me bluffe par sa gentillesse et son courage). Et comme Alice est formidable, elle ne pouvait m’offrir qu’un cadeau formidable pour mon anniversaire : L’amour, la mode, la mort d’Ilene Beckerman,  un joli recueil de croquis paru aux éditions Michel Lafon.

Love, Loss and What I wore, de son titre original, est publié en 1995 aux États-Unis (en 2011 en France). L’auteur y raconte son histoire personnelle, de son enfance dans les années 40 à sa vie de grand-mère, sous un angle inattendu, celui des tenues qu’elle a portées au long de sa vie. C’est un petit livre pas très épais. J’ai lu dans une critique que le contenu était inintéressant et illustré par des dessins dignes d’enfants de maternelle. Ça partait mal et pourtant… pourtant ce livre m’a vraiment plu !

Ilene, née en 1935, parle donc des robes de sa vie. On pourrait s’attendre à un grand déballage de modeuse avertie mais on se rend vite compte que bien que munie d’un goût très sur en matière de fringues, elle est surtout un écrivain extraordinaire qui par le biais d’un détail vestimentaire réussit à nous transporter dans son univers. A travers ses vêtements griffés ou cousus main, on découvre ses espoirs, ses mariages, ses enfants et aussi ses deuils. Le tout écrit avec un style concis et sobre qui ne verse jamais dans le mélodrame mais qui n’en est pas moins chargé d’émotion.

Les dessins, c’est vrai, sont très basiques. Je trouve tout simplement qu’ils ont la force graphique des grands illustrateurs. Ils signent le style de Mme Beckerman et sont à l’image de ses écrits.

Photo David Hughs

Alors certes, je m’enflamme un peu pour ce petit bouquin, mais je l’ai adoré, j’ai même versé une petite larme de temps en temps. Merci Alice !

Pour plus de renseignements et pour découvrir les autres ouvrages d’Ilene Beckerman, je vous invite à visiter son site.

Love, loss and What I wore a été adapté par Nora et Delia Ephron pour le théâtre en 2008 aux États-Unis et a rencontré un succès retentissant avant de tourner dans le monde entier. La pièce a été adaptée en France par Danièle Thompson sous le nom L’amour, la mort, les fringues.

Et à ce très joli cadeau, Alice a ajouté un kit « Make your Miss » d’Artlex, pour que je me fabrique cette petite peluche chat qui pose fièrement sur mes clichés. Ce kit est facile à coudre et surtout très très mignon. Vous trouverez votre propre Miss dans la boutique Etsy d’Artlex.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>