L’aiguille en fête : moi aussi, j’y étais…

Si vous suivez quelques blogs de création, notamment sur Hellocoton, vous n’avez pas pu passer à coté du salon l’aiguille en fête, qui s’est tenu à Paris de 14 au 17 février dernier. Vous aurez aussi remarqué qu’une armée de blogueuses a été conviée à relater l’évènement. Je vous révèle un secret : moi aussi j’y étais; moi aussi j’ai été invitée par Prima et la gentille Julie du blog Julie adore à la fête de l’aiguille. Et je n’y étais pas toute seule, non, j’étais accompagnée d’à peu près un milliard d’acharnées du tricot/crochet/broderie. Autant vous dire qu’on était enveloppé de chaleur humaine.

Alors, que fait-on dans ce genre de salon ?

Eh bien, on achète. Effectivement, toutes sortes de tentations s’offrent à vous. Mais mon atelier est sur le point d’exploser parce que j’accumule depuis plus de quinze ans (on ne jette rien, ça peut servir !).  Et depuis quelques temps, j’ai un peu de mal avec la consommation excessive. Mais c’est vrai que là, sur quelques centaines de mètres carrés, la crème de la crème du matériel, des pelotes, des rubans, j’en passe et des meilleures était rassemblée. De quoi devenir hystérique, je vous assure. J’ai quand même ouvert mon porte-monnaie pour m’offrir trois crochet Clover, la Rolls des crochets. Violet, orange et vert, trop jolis et super confortables.

Ensuite, on regarde. Parce que la bonne idée de ce salon, ce sont les expositions.

J’ai adoré le propos acide de Délit Maille, qui revisite l’actualité avec ses petites poupées tricotées.

J’ai appris plein de chose avec l’exposition dédiée aux laines d’Europe.

J’en ai pris plein les yeux avec toutes les autres créations exposées. Et c’est vrai qu’après avoir lutté pour se frayer un chemin à travers la foule, l’espace expo apparaît comme un havre de paix.

Et si on en a envie, on peut participer à de nombreux ateliers (payant parfois, mais souvent gratuits ! ). Au programme : bar à couture, bar à crochet et bar à customisation. Super pour tester de nouvelles techniques.

Mais surtout, on échange avec des vrais gens. Mon péché mignon, ce sont les stands des maisons d’édition. Je suis fille de libraire, les livres je ne peux pas m’en passer. Si en plus ils me parlent de crochet ou de pâte à modeler, je ne peux plus les lâcher. Tout y est, les nouvelles collections et les anciennes publications. Un peu comme à la Fnac, vous me direz.

Sauf que le petit plus des salons, c’est la présence des auteurs de manuels de loisirs créatifs.  J’adore pouvoir discuter avec quelqu’un qui s’y connait bien plus que moi, dont c’est aussi la passion et avoir une jolie dédicace dans mon livre (comme ça j’ai l’impression qu’il a été  -un peu-  écrit pour moi). La dédicace, c’est mon truc !

J’ai eu la chance de parler avec Cendrine Armani sur le stand des éditions Didier Carpentier. Cendrine, c’est à mon avis l’auteur française la plus créative et prolifique en matière de crochet. La première fois qu’elle m’a signée un exemplaire d’un de ses ouvrages, c’était au salon Création et Savoir-faire à l’automne dernier; et j’avais juste réussi à bafouiller trois mots parce que j’étais vraiment impressionnée (c’est quand même grâce à ses livres que j’ai appris à crocheter !). Cette fois-ci, j’ai pu avoir une vraie conversation avec elle et c’était très agréable.

Celui-ci, Cendrine Armani me l'a dedicacé !

En conclusion, voilà pourquoi c’est chouette de fréquenter les salons de loisirs créatifs :

  • On peut y dépenser pleins de sous dans des articles de qualité pas toujours évident à dénicher.
  • On peut admirer de véritables chefs d’œuvres, et apprendre plein de nouvelles techniques. Souvent, on peut même tester le matériel.
  • On rencontre tout un tas de gens sympa. Merci Julie ! Merci Cendrine !
  • C’est le seul endroit de ma connaissance où les mamies apprécient les petites jeunes qui ont des couleurs de cheveux bizarres. Juste parce qu’elles ont un amour commun  pour les pelotes. Avec un peu de chance, vous les verrez partager un sandwich à la buvette.

Et il faut bien avouer qu’avec l’ Aiguille en fête, j’ai passé une très belle journée au paradis des amateurs des arts du fil.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !