Crocheter son amigurumi : suivez le guide !

C’est un fait, tout le monde ne sait pas crocheter. Mais peut-être avez vous envie de vous y mettre et crocheter des amigurumis est un chouette moyen de débuter cette activité ô combien agréable et FACILE ! Je m’excuse par avance auprès des crocheteuses (et crocheteurs, j’espère !) qui maitrisent le sujet, mais aujourd’hui, on revoit les bases.

Commençons par lister le matériel nécessaire, et nous pourrons ensuite passer aux mailles qu’il faut connaître pour bien crocheter sa bestiole.

 

Le fil

Vous pouvez  utiliser toutes les qualités de fil. Crocheter un amigurumi est une bonne excuse pour finir ses pelotes.

  • le coton est parfait pour ce genre d’ouvrage. C’est une fibre peu élastique, qui se tient bien. Les formes crochetées ne se déforment pas lorsqu’on les rembourre. Le coton est idéal pour les enfants, il passe généralement à la machine.
  • La laine et les fibres synthétiques sont plus élastiques, ce qui peut être gênant lors du bourrage ou si vous ne crochetez pas assez serré. Et puis certaines rétrécissent ou ne passent pas à la machine.

Si vous ne trouvez pas les pelotes indiquées pour crocheter un modèle qui vous plait, rien ne vous empêche de choisir un autre fil. Toutefois, si vous décidez de crocheter un modèle en changeant la taille du crochet et du fil, il faut savoir que toutes les proportions de l’amigurumi peuvent changer. Il ne sera pas simplement plus petit ou plus grand. Mais pour T. l’amigurumi, on s’en fiche, ça peut être marrant.

 

Choisir la bonne taille de crochet

Les mailles d’un amigurumi doivent être crochetées le plus serré possible. Lorsqu’on a l’habitude de crocheter lâche, on risque de voir apparaître le rembourrage. Pour éviter ce problème, il suffit de choisir un numéro de crochet de un à un demi point plus petit que le numéro de crochet indiqué sur la pelote. Choisir un crochet n°3 ou 3,5 pour un fil qui se crochète avec un crochet n°4, par exemple. Il faut parfois faire quelques essais …

 

Rembourrer son amigurumi

Vous  trouverez de la bourre synthétique dans les magasins de loisirs créatifs ou de tissus. Elle est généralement antiallergique, ce qui en fait le matériau idéal pour des amigurumi ou doudous destinés au enfants. Il faut que l’amigurumi soit suffisamment rembourré pour bien se « tenir ».

Lorsque l’amigurumi est assez petit, vous pouvez également le rembourrer avec du tissu découpé en petits morceaux ou des restes de laine. Il sera alors plus souple. Commencez à rembourrer les différentes parties de votre amigurumi lorsque vous en êtes à peu près aux 3/4 du crochetage. Finissez de les rembourrer avant de fermer le dernier tour, en vous aidant d’un crayon.

 

Les anneaux marqueurs

T. l’amigurumi se crochète en rond et en spirale, sans maille coulée pour fermer les tours. Il faut donc utiliser des anneaux marqueurs ouverts pour marquer la première maille du tour. Ils permettent de voir exactement où commence le tour. Il suffit simplement de le glisser dans la maille que l’on vient de crocheter. Ils permettent aussi de mettre le travail en attente sans craindre de voir filer les mailles.

 

Il vous faudra aussi une aiguille à laine pour la couture des membres. Et enfin, pour créer le visage, des boutons, des chutes de tissus, du fil à broder, bref, tout ce que vous avez sous la main.

 

 

 

On utilise très peu de points  pour crocheter un amigurumi, tout simplement parce qu’il ne doit pas y avoir d’espace entre les mailles. Donc, pour fabriquer votre nouvel ami, il suffit de maitriser la maille serrée. Promis juré !

Si vous savez faire un jeté pour faire une maille serrée, c’est gagné, vous savez faire toutes les mailles. C’est pas une bonne nouvelle ça ?

Si vous ne trouvez pas mes explications assez claires, je vous conseille de consulter le guide du crochet du très joli site Drop design.

 

 

Vous n’utiliserez pas de noeud pour crocheter T. l’amigurumi (sauf si vous n’arrivez pas à faire un anneau magique). Mais c’est quand même la base, donc le voici.

 

Passons aux mailles nécessaires pour crocheter T. l’amigurumi !

 

 

Dans les explications de T. l’amigurumi, j’ai remplacé le terme « augmentation » par « 2 ms dans la maille suivante », c’est plus simple.

 

Cette méthode donne une maille un peu épaisse, mais il existe un autre moyen très simple de réaliser une réduction : il suffit de sauter une maille. Pour ma part, j’utilise encore une autre façon de faire.

 

 

 

T. l’amigurumi se crochète en rond. On commence par former un cercle qui servira de base. Deux méthodes possibles :

Le cercle de mailles serrées : on crochète le nombre de mailles indiqué et on referme par une maille coulée dans la première maille en l’air. On obtient un anneau. On crochète une nouvelle maille en l’air puis le nombre de mailles serrées nécessaires au premier tour dans cet anneau. On referme le tour par une maille coulée. Elle laisse souvent apparaitre un trou au centre.

Mais vous pouvez tenter cette méthode :

 

 

Il est impressionnant au premier coup d’œil, mais ça vaut la peine de s’exercer à le faire.C’est la technique que j’utilise, parce qu’elle permet de bien resserrer le centre. Vous trouverez une vidéo explicative sur le site drop design.

 

Pour crocheter en spirale, il suffit de ne pas fermer le tour par une maille coulée. Lorsque vous crochetez la première maille d’un tour, glisser un anneau marqueur (ou un trombone) dedans. Après avoir crocheté la dernière maille du tour; enlevez l’anneau marqueur de la première maille, crocheter une maille au même endroit et glissez l’anneau marqueur dans cette nouvelle maille (qui devient donc la première maille du tour suivant. C’est clair ?).

 

 

 

Prenons par exemple le tour (t) 7 du corps :

*3 ms, 2 ms dans la maille suivante*, reprendre de * à *

Ça ne vous parle pas ? Je vous explique : vous venez de finir votre sixième tour (t 6). Crochetez la 1ere maille serrée du tour 7 en piquant dans la 1ere maille du t 6 qui se présente. Insérer dedans un anneau marqueur ou un trombone. Crochetez ensuite une maille serrée dans la maille suivante. Puis encore une autre. Voilà : 3 ms. Ensuite, crochetez 2 mailles serrées dans la même maille du t 6. Vous venez de faire une augmentation. Les petites étoiles * vous indiquent l’opération à répéter jusqu’à la fin du tour. Il faut donc répéter 6 fois « 3 ms, 2 ms dans la maille suivante » dans le cas du corps de T.

 

Maintenant, vous savez tout ce qu’il faut savoir pour commencer à crocheter votre amigurumi. Suivez bien les instructions du patron et ne crochetez pas la totalité du corps, parce qu’on se retrouve lundi prochain pour parler des milles et une manières de créer un visage à votre bestiole !

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

  1. marcelle says

    comment lire dans certains magasine les explications qui sont données en signe et en schéma sans dire quel est le point utilisé ni comment faire et ou les augmentations. Merci pour la réponse.

  2. alexandra says

    Bravo pour cet article parfaitement clair! J’ai trouvé la réponse à plein de petites questions bêtes qui me taraudaient depuis que j’ai commencé le crochet, il y a peu. Merci beaucoup!!!

  3. cookiz says

    Je vous remercie beaucoup cela fait des jours que je traine sur internet a chercher des tuto pour crocheter et je suis tomber sur votre site !!
    depuis jarrive a crocheter merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
    De bonne explications en image detailer c’est super je recommanderais votre site !!

    • Marie says

      Je suis ravie d’avoir pu vous aider. C’est gentil de votre part de me laisser ce message, ça me fait vraiment plaisr. A très bientôt alors…

  4. Aurélia says

    Bonjour,

    j’ai commencé à faire des amigurumi mais je me galère pour concerver un nombre de mailles constant. Si on fait des cercles fermés, on fini par une maille coulée et on commence par une maille en l’air mais au final j’ai plus de mailles et je m’y perds. J’ai noté la bonne idée du trombone je vais essayer. Pour les cercles en spirale, si j’ai bien compris, on ne fait que des mailles serrées. Est-ce que dans les 2 cas on commence par un cercle magique ? Merci.

    • Marie says

      Bonsoir Aurélia,
      Effectivement, au début, on galère un peu avec le nombre de mailles et c’est dû à la maille coulée qui ferme le tour, qu’on a tendance à crocheter au tour suivant. C’est bien plus simple de crocheter en spirale, à condition de bien marquer le début du tour (d’où les trombones). En spirale, on continue effectivement de faire des mailles serrées. Mais attention, cela crée un petit décalage, surtout si on crochète une partie à rayures. La plupart des modèles proposés peuvent être crochetés avec les deux méthodes.
      Dans les deux cas, oui, vous pouvez faire un anneau magique pour commencer, ou un cercle de mailles coulées si vous trouvez ça plus facile, le résultat sera le même. J’espère que j’ai pu vous aider, et ne baissez pas les bras !

  5. Aurélia says

    Bonjour,

    merci pour tout. J’ai essayé hier soir la technique du trombone et ça m’aide bien. Je crois que je commence à voir le bout du tunnel…

    • Marie says

      Bonjour Aurélia,
      Je suis contente d’avoir pu t’aider (on va se tutoyer, c’est plus simple). Tu peux aussi laisser quelques trombones en place, tous les cinq ou dix tours, pour faciliter le comptage, et les enlever à la fin.

  6. Aurélia says

    Bonjour,

    je suis en train d’assembler mon 3ème amigurumi, un joli petit ourson très mignon. Je commence à me débrouiller un peu mieux, même si ce n’est pas parfait.

    J’ai juste un petit pb, je ne trouve pas d’yeux, j’ai demandé en mercerie et dans une boutique de loisirs créatifs, mais ils n’avaient pas. Sais-tu où je peux en trouver ? Merci.

    • Marie says

      Bonjour Aurélia, je vois que tu avances bien. De toute façon, plus tu en crocheteras, plus tu seras satisfaite et tu trouveras les techniques qui te conviennent. Les yeux sont compliqués à trouver en magasin, j’achète les miens sur le site Etsy. Tu peux aussi les remplacer par des boutons et avec un peu de chance, trouver des yeux à coudre (à Paris, on en trouve de très jolis chez Lil Weasel).

  7. Kadi42 says

    Merci pour toutes ces astuces, d’après votre expérience si on veut faire des amigurumi quelles tailles de crochets faut il avoir dans sa trousse créative, quelles sont les tailles que l’on utilisera le plus?
    merci pour votre réponse

    • Marie says

      De rien Kadi ! Tout dépend de la taille d’amigurumi que l’on veut obtenir et du fil dont on dispose. Personnellement, je n’utilise presque jamais des crochets plus grands qu’un n°5. Mes amigurumi mesurent entre 10 et 25 cm, et je les crochète en général avec mon crochet n°3. Je pense qu’il faut que vous ayez un n°3, un n°3,5 et un n°4. Pour les plus petits en coton mercerisé, je me sers d’un n°2.

  8. lullu says

    Bonjour et merci pour ce tuto,
    j’aimerai savoir concernant les visages et les cheveux si y a des livres ou un site qui pourrait m’expliquer les techniques ?
    j’ai fais plusieurs amigurumi, mais je bloque surtout pour la formation des visages et des cheveux. Évidement coudre les pièces ensemble c’est parfois pas aussi facile que cela en a l’air.
    Je cherche également un site pour me fournir en yeux de sécurités.
    Je vous remercie par avance pour toutes réponses.

    • Marie says

      Bonjour Lullu,
      Malheureusement, il est bien difficile de trouver un livre qui explique ces techniques. Je crois (sauf erreur de ma part bien sur) qu’il n’y en a pas. Il faut tester ses propres techniques jusqu’à en trouver une satisfaisante. La couture est la partie la moins aimée de l’ensemble des crocheteurs, c’est toujours un peu laborieux. Pour ma part, j’essaie de concevoir mes amigurumi avec le moins de coutures possible.
      Pour les yeux de sécurité et les fournitures en général, je vous invite à consulter cet article :
      http://mesperluettem.com/amigurumi-ou-acheter-le-bon-materiel/
      Vous y trouverez les adresses de mes fournisseurs. Pensez aussi à consulter les sites comme Etsy ou Alittlemarket.
      A bientôt !

  9. says

    hello !
    Merci pour ces explications, on comprends enfin comment débuter !
    avant je lisais sur d’autres site qu’il fallait faire un « rond magique », j’ai jamais
    compris ce que c’était.
    Merci encore, je vais faire mon 1er amigurumi ^^ j’ai hâte de m’y mettre

    bravo !! a très bientôt

  10. Nathalie says

    Bonjour. J’aimerais avoir une précision sur les mailles serrées il faut passer à travers la maille sous la maille car en ce qui me concerne je passe dans la maille c’est peut être la raison que mon travail est ajouré??!

    • Marie says

      Bonjour Nathalie,
      Pour crocheter une maille serrée, vous devez insérer votre crochet sous les deux brins de laine qui forment un petit V.

Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>